Quelle artificialisation du sol observable sur le Coeur d'Hérault ?

Développement residentiel dans l'Hérault

Face au constat d'étalement urbain aisément observable dans nos paysages et pour répondre aux enjeux de développement durable exprimés dans le Grenelle de l'Environnement, le Conseil Général de l'Hérault en partenariat avec d'autres villes & territoires du sud de l'Europe (ex. Turin),   a participé au réseau Européen d'observation de l'occupation du sol : OSDDT MED. Ainsi, le Conseil Général et ses partenaires, ont élaboré une méthodologie d'observation et de quantification de l'artificialisation des territoires, c'est à dire  de la prise en compte des nouvelles superficies urbanisées (hors routes).

Dès lors, l'ensemble des partenaires a produit une grille d'observation basée sur des indicateurs de suivi communs. Il s'agit principalement des indicateurs suivants :

  • taux de sols consommés / espace de référence
  • intensité du niveau de consommation des sols
  • taux moyen annuel de sols consommés
  • mesure de sols artificialisés "fertiles"
  • sols consommés par habitant
  • sols consommés par habitant supplémentaire (nouveaux habitants)
  • sols consommés dans secteur environnemental protégé
  • observation du mitage
  • indicateur de fragmentation / densité
  • indicateur de pression économique

Cette batterie d'indicateurs est exploitée sous SIG (Système d'Infirmation Géographique) et par conséquent reproductible et actualisable. De cette manière le Conseil Général de l'Hérault a développé cette observation sur les territoires de projet qui le compose. Le SCoT Coeur d'Hérault a ainsi bénéficié d'éléments chiffrés et comparables, sur sa consommation d'espace.

Les éléments développés dans le brochure en téléchargement seront bientôt analysés par l'équipe SCoT du Pays.

Bonne lecture !